ONIRI
C'EST QUI ?

Made in Belgium

Made in Wallonia

Dans les ateliers d’Oniri, tous les bijoux sont réalisés à la main dans les techniques traditionnelles de la bijouterie-joaillerie.

Le processus de création passe par deux passionnés et artisans : Tiffany, l’artiste derrière le design de chaque collection et chaque pièce unique et Alexis, l’artisan bijoutier-joaillier qui insuffle la vie aux merveilleux bijoux.

Chaque réalisation part de billes de métaux précieux qui forment les divers alliages que vous pouvez retrouver dans les bijoux Oniri : l’argent 925 et l’or 750. 

Nous réalisons également les divers plaquages comme le rhodiage, ou la dorure en or 24 carat ainsi que le sertissage de toutes nos pièces.

Nous prenons le temps de réaliser nos bijoux afin que ceux-ci soient de bonne facture. Ce délai peut sembler long dans un monde où usinage est légion, mais nous sommes fiers de pouvoir dire que votre bijou Oniri a été réalisé à la main et que dès lors, il est unique dans toutes les petites variations invisibles à l’œil nu qu’il possède, variation née des mains d’un artisan non pas d’une machine.

Naissance de Oniri

Oniri a pu voir le jour grâce à une amitié sincère entre Alexis et Tiffany. Rencontrés à l’école de bijouterie, ils se sont rapidement aperçus de leurs nombreux points communs.

Ceux-ci concernent autant l’art sous toutes ses formes que leur point de vue sur le monde, mais c’est leur passion pour l’artisanat traditionnel de qualité qui a gravé dans la pierre leur amitié.

Très vite, ils ont parlé de leur rêve qui n’avait alors pas encore de nom : avoir leur propre marque de bijoux fait main qui allierait excellence, concepts originaux mais aussi intemporalité et transmission.

Tiffany dessinait des projets de plus en plus complexes et Alexis, toujours en apprentissage, faisait à chaque fois surgir du métal un magnifique bijou sertit de pierres. Leurs compétences complémentaires créèrent une synergie qu’ils ne voulurent pas briser. Ils tenaient là quelque chose
de rare : la capacité de faire d’un rêve une réalité.

Après des mois de réflexion, de préparation et de perfectionnement, la marque Oniri est né … Et leurs parents ont hâte de la voir grandir.

Naissance de Oniri

 L'équipe 
Oniri
Tiffany
Tiffany
Artiste et Designer made in Liège
Tiffany est née à Liège en 1992 et déjà petite fille, était passionnée par tout : que cela concerne les sciences, les inventions, la gemmologie, la philosophie, … Mais également l’art sous toutes ses formes, comme la littérature, la musique, la photographie ou encore le dessin. Et ce qu’elle adorait par-dessus tout, c’était de pouvoir créer.

Elle fut toujours encouragée par ses proches pour exploiter son inventivité et son imagination débordante. Et ils furent patient avec elle pour qu’elle puisse trouver sa voie et s’y épanouir.

Du coup, son parcours scolaire fut relativement éclectique, ne trouvant pas avec certitude ce pour quoi elle était destinée. Après des études en sciences, en philosophie, en art, en mode ou encore en langue japonaise, elle eut l’idée de réaliser un cursus de trois ans en bijouterie à l’école Léon Mignon à Liège qu’elle réussit sans accroche. C’est là-bas qu’elle a trouvé un métier qui pouvait enfin allier toutes ses passions et également un ami avec qui elle réalisera son rêve : vivre de son art, travailler en symbiose avec son meilleur ami et ne jamais brider sa créativité.
 L'équipe 
Oniri
Alexis
Alexis
Bijoutier-joailler Made in Namur
Alexis est né à Bruxelles en 1994 et grandi à Namur. Depuis son plus jeune âge il est passionné par les maquettes et les figurines, mais pas seulement. Alexis est un bricoleur dans l’âme, et adore fabriquer ses propres outils.

C’est dans l’atelier hérité de son père qu’il peignait déjà ses figurines, bricolait ou encore construisait une partie de ses jeux. Il y montait et démontait des tas d’objets afin de comprendre leur mécanisme. Le monde du petit le fascinait déjà, Dès lors, rien ne fut laissé au hasard. Après l’école secondaire, il entreprit à succès des études en marketing afin d’avoir les armes nécessaires à la réalisation de son rêve : avoir sa marque de bijou.

Une fois son diplôme en main, il s’inscrit à l’école Léon Mignon à Liège. Il y rencontra sa meilleure amie et future associée, mais surtout y apprendra des techniques de bijouterie. Il se perfectionnera grâce à son goût pour l’autodidaxie mais aussi grâce à un stage de deux ans dans la célèbre Maison bruxelloise « Leysen ». C’est grâce à son travail acharné qu’il devint en mesure de réaliser son rêve.